Le microbioteDes microbiotes

Accueil > Le microbiote > Des microbiotes

L’écosystème intestinal est le plus connu des chercheurs. Cependant, le corps humain n’abrite pas un, mais bien plusieurs microbiotes. Peau, bouche, vagin…
Même si une partie des micro-organismes est commune aux différentes flores de l’organisme, la composition d’un microbiote varie selon sa localisation.

Le microbiote cutané

La peau est aussi colonisée par des micro-organismes. Les bactéries présentes à sa surface (à une concentration de 500 bactéries/cm²) protègent l’hôte des bactéries dites « pathogènes » (susceptibles de causer des maladies). L’acné par exemple, est liée à un déséquilibre de la flore cutanée. Le microbiote cutané diffère selon les zones de la peau (humides, séborrhéiques, sèches).

Le microbiote buccal

La bouche contient des milliards de micro-organismes vivant en harmonie. Lors d’un déséquilibre de la flore buccale, certaines « mauvaises » bactéries vont se multiplier et provoquer une mauvaise haleine, des caries ou des réactions inflammatoires locales, comme des gingivites.

Le microbiote vaginal

Le vagin abrite des milliards de bactéries qui le protègent des micro-organismes pathogènes. Cet équilibre est facilement perturbé : antibiotiques, tabac, ménopause, hygiène inadaptée ou excessive, sont des facteurs potentiellement néfastes pour la flore vaginale et peuvent entraîner des infections, telles que les mycoses. Contrairement aux autres microbiotes, le microbiote vaginal est beaucoup moins varié et se compose très majoritairement (à 95 %) de lactobacilles (flore de Döderlein).

Le microbiote pulmonaire

Chez une personne en bonne santé, le microbiote présent dans les poumons est très diversifié. En effet, la grande variété de la flore pulmonaire est un marqueur de bonne santé respiratoire. Un bouleversement de la composition serait responsable du développement de maladies respiratoires chroniques.

Le microbiote urinaire

Récemment, l’existence d’un microbiote urinaire a été découverte. Longtemps, l’urine était considérée comme stérile. Pourtant, même chez une personne en parfaite santé, des micro-organismes logent dans la vessie. Ce microbiote aurait lui aussi un rôle protecteur dans l’équilibre de l’appareil urinaire.

Le microbiote oropharyngé

L’oropharynx est un conduit situé derrière la cavité buccale ; il est le carrefour entre les voies aériennes et digestives.
Étant en contact avec l’environnement extérieur, la composition du microbiote oropharyngé est influencée par de nombreux éléments externes : le tabac, la prise d’antibiotiques, ou encore les infections virales.