Principales espèces bactériennes

Les grands groupes de bactéries de la flore intestinale sont peu nombreux et adaptés de façon spécifique au tube digestif. L’intestin humain est colonisé par différents types de micro-organismes : les bénéfiques, les indifférents et les potentiellement pathogènes pour l’Homme.

Des micro-organismes qui nous veulent du bien

Parmi les différents micro-organismes composant la flore intestinale, plusieurs grands types sont bénéfiques à l’organisme.
Le premier, les lactobacilles, sont des bactéries essentielles à l’équilibre de la flore intestinale et vaginale. Ils forment un rempart empêchant les microbes infectieux de proliférer.
Il y a également les bifidobactéries, retrouvées notamment dans le tube digestif et la bouche. Elles apportent entre autres des nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme et protègent la barrière intestinale.

Les genres indifférents

Au niveau de la flore intestinale, des bactéries sont présentes, sans effet bénéfique ni délétère sur la santé, lorsque le microbiote est à l’équilibre.

C’est le cas :

  • des streptocoques : certaines espèces de ce genre de bactéries sont dites commensales (sans danger pour l’organisme) ;
  • d’Escherichia coli : cette espèce vit communément dans le tube digestif de l’Homme et est la plupart du temps inoffensive ;
  • des Bacteroïdes : ce genre constitue une proportion importante de la flore intestinale, en particulier chez les individus avec un régime alimentaire riche en protéines et graisses animales ;
  • de Prevotella : ce genre bactérien est très présent chez les individus avec un régime alimentaire riche en fibres et fruits et légumes.

Les genres potentiellement pathogènes

Certaines bactéries peuvent être dangereuses pour la santé humaine en cas de déséquilibre du microbiote, si elles arrivent à se multiplier dans les intestins.

C’est le cas :

  • des staphylocoques : en particulier le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) rencontré lors d’intoxications alimentaires, responsable de vomissements et de diarrhées ;
  • des Clostridium pathogènes : le genre de bactérie Clostridium difficile est retrouvé dans la flore commensale intestinale, pouvant provoquer des diarrhées sévères ;
  • de Proteus : ce genre bactérien, vit dans le tube digestif et est responsable d’infections urinaires ;
  • de Pseudomonas : ce genre bactérien, chez un individu avec un système immunitaire diminué, peut se multiplier et causer diverses infections.