Le microbioteL’intestin, notre deuxième cerveau

Accueil > Le microbiote > L’intestin, notre deuxième cerveau

Un nouvel organe

Depuis quelques années, les scientifiques décrivent le microbiote intestinal comme un « nouvel organe », voire même un « deuxième cerveau ». En effet, le système nerveux intestinal comporte pas moins de 200 millions de neurones (contre 100 milliards dans le cerveau humain), assurant la motricité intestinale (le mouvement du bol alimentaire dans le tube digestif jusqu’à son expulsion finale) et la transmission de l’information vers le cerveau.
Les bactéries intestinales produisent des petites molécules (appelées métabolites), qui vont activer différentes cellules intestinales qui enverront des signaux au cerveau.
Les intestins et le système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière) communiquent constamment !

Un rôle dans le bonheur

L’intestin et le cerveau sont étroitement liés. L’action du microbiote intestinal sur le cerveau via la circulation sanguine et par les voies nerveuses joue un rôle prépondérant sur le comportement et les réactions émotionnelles. En effet, 95 % de la sérotonine et 50 % de la dopamine (des neurotransmetteurs) sont des hormones produites par l’intestin. Elles agissent sur le cerveau par voie sanguine ou nerveuse, en modifiant l’activité des neurones (les cellules nerveuses qui transmettent les informations au sein de l’organisme).
La sérotonine est une petite molécule impliquée dans la régulation du sommeil, mais aussi dans les réactions émotionnelles : une chute de la concentration de sérotonine augmente le risque de dépression et d’anxiété.
La dopamine influe quant à elle sur le comportement et la sensation de plaisir.