Le microbiote

Accueil > Le microbiote

Définition

Micro-organismes du microbiote intestinal

Le microbiote intestinal (flore intestinale)

Le microbiote correspond à l’ensemble des micro-organismes coexistant dans un même environnement : bactéries, virus, levures, parasites, champignons… Lire la suite

Des microbiotes

Les microbiotes humains
L’écosystème intestinal est le plus connu des chercheurs. Cependant, le corps humain n’abrite pas un, mais bien plusieurs microbiotes. Peau, bouche, vagin… Même si une partie des micro-organismes est commune aux différentes flores de l’organisme, la composition d’un microbiote varie selon sa localisation. Lire la suite

Rôle

Microbiote intestinal, flore intestinale

Un effet « barrière »

Le microbiote intestinal possède un effet « barrière » : il empêche les bactéries pathogènes (celles qui sont dangereuses pour l’Homme) de se fixer sur la muqueuse du tube digestif, permettant son fonctionnement optimal. Ces « mauvaises » bactéries peuvent venir de l’environnement extérieur, mais peuvent également être déjà présentes dans le tube digestif en faible quantité, et devenir dangereuses si leur nombre augmente, notamment lorsque les « bonnes » bactéries voient leur population se réduire. Lire la suite

Évolution de la concentration en bactéries

Concentration des bactéries dans le microbiote intestinal

Le long du tractus gastro-intestinal

La répartition des micro-organismes n’est pas homogène : le nombre et la diversité des bactéries augmentent progressivement de l’estomac jusqu’au côlon. L’acidité et l’oxygène diminuent peu à peu le long du tube digestif, pour disparaître complètement dans le côlon, créant ainsi un environnement favorable au développement de certaines bactéries. Lire la suite

Quelques chiffres

Les micro-organismes du microbiote intestinal

100 000 milliards de micro-organismes

C’est le nombre de micro-organismes présents au sein de notre système digestif, en particulier dans notre intestin (long de 8 mètres), soit dix fois plus que le nombre de cellules composant notre organisme. La grande majorité de la flore intestinale est constituée de bactéries : il existe plus de 1 000 espèces différentes de bactéries pouvant potentiellement se développer au sein du microbiote intestinal. Lire la suite

L’intestin, notre deuxième cerveau

Un nouvel organe

Depuis quelques années, les scientifiques décrivent le microbiote intestinal comme un « nouvel organe », voire même un « deuxième cerveau ». En effet, le système nerveux intestinal comporte pas moins de 200 millions de neurones (contre 100 milliards dans le cerveau humain), assurant la motricité intestinale (le mouvement du bol alimentaire dans le tube digestif jusqu’à son expulsion finale) et la transmission de l’information vers le cerveau. Les bactéries intestinales produisent des petites molécules (appelées métabolites), qui vont activer différentes cellules intestinales qui enverront des signaux au cerveau. Les intestins et le système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière) communiquent constamment ! Lire la suite

La dysbiose et ses conséquences

Dysbiose intestinale, déséquilibre de la flore intestinale

La dysbiose, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à la symbiose, la dysbiose est un état de déséquilibre entre le microbiote et son hôte. Elle peut être causée par une prolifération de bactéries pathogènes (les staphylocoques par exemple), une diminution des micro-organismes bénéfiques (comme les lactobacilles) ou par une réduction de la diversité bactérienne. Lire la suite

Principales espèces bactériennes

Classification des espèces bactériennes du microbiote
Les grands groupes de bactéries de la flore intestinale sont peu nombreux et adaptés de façon spécifique au tube digestif. L’intestin humain est colonisé par différents types de micro-organismes : les bénéfiques, les indifférents et les potentiellement pathogènes pour l’Homme. Lire la suite

Évolution au cours de la vie

Evolution du microbiote au cours de la vie
Le microbiote s’établit dès la naissance et varie ensuite au cours de la vie. Ainsi, le microbiote d’un nourrisson est différent de celui d’un adulte, lui-même différent de celui d’une personne âgée. Lire la suite